william-leavitt
William Leavitt, Solvent Molecule, 2009. Acrylique sur toile de lin 114 x 177.80 cm. Coll. Bettina Korek, Los Angles (CA)

Depuis le mois d’octobre, le MAMCO accueille la première rétrospective européenne de William Leavitt. Figure historique de Los Angeles, l’artiste fait partie des pionniers de l’art conceptuel américain du début des années 70.

Jusqu’au début du mois de février, l’intégralité du premier étage du MAMCO est consacré aux œuvres de William Leavitt de 1970 à nos jours. Très diversifiée, l’exposition réunit des installations, des peintures, des sculptures, des performances sonores et quelques compositions photographiques. A première vue, les travaux de l’artiste américain nous évoquent la culture populaire, les couleurs chaudes de la Californie, en passant par l’architecture futuriste de Los Angeles. Un cocktail plutôt séduisant qui n’en est pas moins subtil et détonnant.

william-leavitt
William Leavitt, Spectral Analysis, 1977. Photographie chromogénique 42.9 x 154.6 cm. Collection William Leavitt, Los Angeles (CA)

En effet, dans une époque où le monde doré de l’industrie du cinéma fascine et prédomine, William Leavitt observe et interroge. Il réfléchit sur les moyens de production de cet imaginaire hollywoodien imposé depuis l’après-guerre. Il se reconverti en un parfait homme de l’ombre qui nous dessine les coulisses d’un nouveau monde. Il crée de curieux décors qui nous intriguent et nous attirent. Ses installations ouvrent les portes d’une autre réalité, d’un autre monde qui prend parfois des allures de Science-fiction. En recombinant et en recomposant différents éléments issus de notre culture quotidienne, William Leavitt détourne les représentations classiques imposées par des esprits un peu trop conservateurs. Il les réinvente et elles deviennent le théâtre de nouvelles histoires.

william-leavitt
William Leavitt, The Tropics, 1974. Trois photographies noir et blanc, texte, 40.64 x 152 cm. Court. Marc Selwyn Fine Art, Los Angeles (CA)

Architecte des illusions, William Leavitt construit des portes et des fenêtres où la représentation s’envisage sur différents plans. Des décors qui ne devraient pas être autre chose sinon des lieux destinés au déroulement d’une action future, se suffisent tout d’un coup à eux-même. Le spectateur n’a plus qu’à concevoir son propre rêve américain et à imaginer un nouveau scénario. Le même concept se déroule avec les montages photographiques qui deviennent à leur tour, des compositions libres d’interprétation.

Pour aller plus loin, il est possible de monter au troisième étage et de découvrir la revue Landslide, dans la partie « bureau » de l’Appartement. Un projet 100 % californien auquel l’artiste a participé avec Allen Ruppersberg, Guy de Cointet et Bas Jan Ader.

MAMCO Musée d’Art Moderne et Contemporain
William Leavitt, Rétrospective
Exposition du 10.10 2017 au 04.02 2018
Du mardi au vendredi de 12h00 à 18h00
le premier mercredi du mois jusqu’à 21h00
et samedi et dimanche de 11h00 à 18h00

william-leavitt
William Leavitt, Theme Restaurant, 1986, peinture à l’huile, 116,84 x 182,88 cm, collection Richard S. Massey, Miami (FL)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom, svp.

*