halle-nord
Laure Gonthier, Bye Bye Lillihöök, 2017, porcelaine et textile, ©Genève Contemporaine

Au milieu de l’eau, sur la place de l’Ile, aux côtés d’un bar et d’un restaurant, on trouve Halle Nord : un espace d’exposition ouvert tous les après-midi, du mardi au samedi. Depuis 2013, le lieu offre également aux regards des passants deux vitrines « capsules », éclairées de jour comme de nuit.

Halle Nord s’évertue depuis toujours à soutenir la scène locale, mais aussi les jeunes artistes. C’est le cas en ce moment même, avec l’exposition collective Une Longue Journée d’un Mois. Six artistes ont mis les voiles et sont partis en Norvège, à la découverte de l’île de Spitzberg. Pendant 30 jours, ils ont vécu ensemble sur le Knut, un voilier de l’association Marémotrice, transformé en véritable laboratoire artistique pour l’occasion.

Lorsqu’on entre, on réalise très vite que la salle d’exposition a été transformée par une structure de bois semblable au pont d’un navire. On s’improvise jeune matelot en partant à la découverte des œuvres disposées sur les différents niveaux de cet étrange bateau. L’installation a été pensée par Alexia Turin et immerge les visiteurs dans un décor qui rappelle le voyage et l’exploration, tout en servant de support aux divers travaux présentés.

L’exposition que propose Halle Nord est pluridisciplinaire. Musicien, graphiste, artiste plasticien ou encore céramiste : Gwennaël Bolomey, Anaëlle Clot, Laure Gonthier, Laurine Landry, Prosper Thon et Alexia Turlin, tous ont retranscrit leurs impressions du voyage. Carnets de croquis poétiques, sculptures glaciaires, projections de paysages, compostion sonore… A travers ces pièces, on s’improvise nous aussi voyageurs, on revit un peu de cette expédition nordique avec eux. Et brrr, on a quelques frissons.

Exposition collective Une longue journée d’un mois, Halle Nord
Jusqu’au 4 novembre
1 place de l’Ile, du mardi au samedi, de 14.00 à 18.00

Anaëlle Clot, Le pays imaginaire, 2017, sérigraphie sur plexiglas, ©Genève Contemporaine
halle nord
Anaëlle Clot, carnets personnels, 2017, ©Genève Contemporaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom, svp.

*