geneva lux
Emilie Dinge, How high you can count ?, Geneva Lux, © photo: Rémy Gindroz

Chaque année, le festival Geneva Lux investit les rues de la ville avec des créations lumineuses contemporaines. Pour cette quatrième édition, l’événement propose 22 œuvres, dont 6 que vous n’aviez encore jamais vues.

Le festival Geneva Lux est une initiative de plus pour présenter des œuvres d’art contemporain aux habitant de la ville de Genève. Petit à petit, d’année en année, les créations se font toujours plus nombreuses et embellissent notre chemin en donnant au décor urbain une atmosphère toute particulière. Réalisé sous l’impulsion du Conseiller administratif Guillaume Barazzone (en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité), le festival dure un bon mois et demi. Chaque année, de nouvelles installations lumineuses viennent s’ajouter aux précédentes. Mais pour notre plus grand bonheur, certaines d’entre elles restent permanentes, comme la composition Pinta Cura de Frédéric Post.

Pour cette quatrième édition, vous pourrez admirer 6 nouvelles œuvres dont le projet: How high you can count ?, une création d’Emilie Dinge, en hommage à Pauline Oliveros, figure emblématique de la musique d’avant-garde américaine. Constituée de tubes lumineux colorés, l’ensemble forme une composition rythmée, se dessinant entre les fenêtres d’une banque genevoise. Tour à tour, les signes font référence aux dates de vie et de mort de la compositrice.

geneva lux
Denis Savary, Roma Roma Roma, Geneva Lux, © photo: Rémy Gindroz

Tous les jeudis à 18h et les samedis à 17h, il vous sera possible d’assister au spectacle volant de Denis Savary. Des modèles réduits de montgolfières reliés à des pilotes nomades seront visibles depuis les ruelles de la Vieille Ville. Le départ se déroule depuis la promenade Saint Antoine.

geneva lux
Camille de Dieu et les étudiants de la HEAD, Double vue, Geneva Lux, © photo: Rémy Gindroz

Les étudiants aussi ont pu participer au festival. Camille de Dieu et les étudiants la filière communication visuelle de la HEAD ont imaginé un spectacle aux accents oniriques. L’arbre de la place de la Madeleine voit son ombre projetée sur le temple, où viennent se dérouler de multiples narrations composées d’images surréalistes, de textes et de formes insolites. L’oeuvre est visible de 17.00 à minuit jusqu’au 4 janvier.

geneva lux
Rémi Brun, Homme qui marche face au vent, Geneva Lux, © photo: Rémy Gindroz

Un peu plus bas, au rond point de Rive, vous pouvez observer le travail de Rémi Brun.  Un homme qui marche face au vent, une représentation qui prend vie grâce à un seul et unique mouvement circulaire. Notre cerveau en tant que processeur de mouvements remarque les éléments visuels en déplacement et recompose l’action toute entière de la marche.

geneva lux
The Montesinos Fondation, MAXIMA LVX VIRIDITATIS, Geneva Lux, © photo: Rémy Gindroz

Au bord du lac, The Montesinos Foundation revisite l’Italie, bateau à roue de la flotte CGN et son embarcadère. Le lieu se retrouve complètement transformé, tout droit sorti d’un autre monde, apportant une nouvelle dimension au paysage lacustre. En plus des symboles lumineux, plusieurs messages et dictons revisités défilent sur des écrans. L’oeuvre sera visible les soirs : de décembre: 2, 4, 5, 6, 9, 11, 12, 13, 16, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 26, 27, 28, 30, de janvier: le 3, 4 et 5, et partiellement les autres soirs.

Et enfin, la dernière nouvelle œuvre de cette édition de Geneva Lux est Seasons de Yan Nguema. Le titre de l’oeuvre se réfère au lieu même où elle est projetée : l’Hôtel des Bergues Four Seasons. Les pierres de l’édifice se métamorphosent grâce à un logiciel et ses algorithmes, avec les quatre saisons comme principale source d’inspiration. L’oeuvre est activée du 1er décembre 2017 au 4 janvier 2018, de 17h à 00h.

geneva lux
Yan Nguema, Seasons, Geneva Lux, © photo: Rémy Gindroz

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom, svp.

*