artiste colombien
Danilo Dueñas, El monte Tabor, 2015, Courtesy Galerie Thomas Schulte et Danilo Dueñas

Le travail de l’artiste colombien Danilo Dueñas est exposé à la Villa du Parc, à Annemasse, dans le cadre de l’année France-Colombie.

Depuis 1985, l’Institut français organise des rencontres et des échanges entre la France et les pays du monde entier. Cette année, c’est la Colombie qui est à l’honneur. Plus de 700 événements sont organisés dans plusieurs domaines, parmi lesquels celui de la culture.

A cette occasion, deux centres d’art contemporain présentent des expositions entièrement consacrées à des artistes colombiens : Juan Fernando Herron à La Halle des bouchers, à Vienne et Danilo Dueñas à La Villa du Parc, à Annemasse.

Voilà une bonne raison pour sortir un peu de Genève et aller voir ce qu’il se passe de l’autre côté de la frontière. La Villa du Parc est un centre d’art fondé en 1986, à Annemasse. C’est essentiellement un lieu de production et d’exposition qui cherche à montrer le travail d’artistes originaires de partout dans le monde. Cette fois-ci, c’est au tour de l’artiste colombien Danilo Dueñas de présenter sa première exposition personnelle en France, Réparer la vision.

Danilo Dueñas, 2017, @ Villa du Parc Annemasse

L’artiste compose à l’aide matériaux récupérés et recyclés. Figure incontournable pour l’art contemporain de son pays, Danilo Dueñas se concentre sur le monde qui l’entoure. Sous son regard, chaque objet devient un des nouveaux éléments d’une entière composition. Pour cet événement français, l’artiste a choisi d’assembler des objets à forte connotation culturelle, avec des éléments récupérés directement dans les environs du centre. Les œuvres ont été pensées et conçues spécifiquement pour les espaces de la Villa du Parc. Les travaux prennent des formes multiples, picturales ou sculpturales et habitent littéralement les pièces de la Villa.

Ainsi l’artiste colombien Danilo Dueñas souhaite réparer notre vision. Il nous invite à regarder autrement les objets qui composent notre monde. Selon lui, il s’agit de la vision qui essaie d’être vigilante avant la destruction. L’avant est le nôtre, c’est la possibilité du monde, que nous devons nourrir et ravitailler en tenant compte de la couleur, de la sédimentation et du temps dans le regard.

Danilo Dueñas, Réparer la vision, Du 16.09.2017 au 22.12.2017
à La Villa du Parc, Centre d’art contemporain, 12 rue de Genève
74100 Annemasse (France)
04 50 38 84 61
Ouvert du mardi au samedi, de 14.00 à 18.30

Danilo Dueñas, 2017, © Villa du Parc Annemasse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom, svp.

*